SE FORMER AUX NÉGOCIATIONS INTERNATIONALES

SE FORMER AUX NÉGOCIATIONS INTERNATIONALES

Conscients des enjeux géopolitiques du monde d’aujourd’hui et de demain, les jeunes aspirent à prendre leur place dans l’échiquier des relations internationales, afin d’en maîtriser les tenants et les aboutissants et d’intervenir à bon escient quand leur génération sera sollicitée. Instaurées dans ce but, des sessions miniatures simulant les rencontres des Nations Unies ont désormais lieu dans les milieux étudiants. Les lycéens rédacteurs du Club Journal du LFIA nous racontent l’expérience des élèves du Lycée Français International d’Agadir.

Les mini-conférences MUN reprennent les principes de l’O.N.U afin de pouvoir mieux appréhender les enjeux de demain.

Les êtres humains ont toujours dû vivre en groupe afin d’assurer leur survie. Si, au fil des guerres et des conquêtes, la notion de civilisation a évolué afin de devenir celle que nous connaissons dans nos sociétés contemporaines, le caractère expansionniste et territorial propre à l’humain n’a que très peu évolué. En 1920, c’est après la Grande Guerre, qui laisse le monde dévasté, que les grands dirigeants décident de s’unir sous une seule et même institution protectrice, la Société des Nations. Mais le monde est une nouvelle fois meurtri après la Seconde Guerre mondiale qui débute en 1939. Le rôle de la SDN n’ayant que peu fonctionné, c’est en 1945 qu’est créée l’Organisation des Nations Unies.

À but non lucratif, l’O.N.U. cherche avant tout à protéger les générations futures du fléau de la guerre tout en facilitant la coopération internationale. Basée à New York, l’organisation compte 193 États membres et traite de problématiques pour lesquelles elle émet des projets de résolution non contraignants et que les pays ne sont pas obligés de respecter, au nom du principe de souveraineté. Ce sont ces divers aspects de l’organisation que l’on retrouve lors de reconstitutions à plus petite échelle : les MUN.

De l’anglais « Model of United Nations », ces mini-conférences permettent aux jeunes de pouvoir mieux appréhender les enjeux de demain et de mieux cerner le fonctionnement du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée Générale en se mettant dans la peau du délégué d’un pays. Elles peuvent se dérouler dans n’importe quel établissement scolaire et apportent aux élèves rigueur, aisance à l’oral, respect et tolérance. De cette manière, les MUN sont une véritable richesse dans le parcours scolaire ou universitaire d’un élève.

GENÈVE, LA CONFÉRENCE FERMUN

FERMUN est une conférence MUN lycéenne internationale de trois jours, organisée chaque année par les élèves du Lycée International de Ferney-Voltaire de Genève. Une délégation d’élèves du LFIA a eu la chance d’y participer et d’être accueillie dans les locaux des Organisations Internationales siégeant à Genève. « Lors de la cérémonie d’ouverture, nous nous sommes fixé comme objectifs d’inventer le monde de demain et de nous réinventer aussi, nous, les générations futures. » Les débats abordés en présence des élèves du LFIA ont traité de l’Intelligence Artificielle et des Objectifs de Développement Durable (ODD).

« Nous nous sommes fixé comme objectifs d’inventer le monde de demain et de nous réinventer aussi, nous, les générations futures »

ISTANBUL, LA CONFÉRENCE MFINUE

Organisé au Lycée Saint Joseph d’Istanbul en Turquie, le Modèle Francophone International des Nations-Unies d’Eurasie, appelé MFINUE, a accueilli le Lycée Français International d’Agadir en 2018 et 2019. Parcourant des milliers de kilomètres pour endosser le rôle d’ambassadeurs ou de ministres des affaires étrangères pendant trois jours, les élèves de seconde faisant partie du Club MUN du LFIA, ont ainsi pu débattre de la discrimination en 2018 et de la déshumanisation en 2019.

AGADIR, LE CLUB MUN DU LYCÉE

Le Lycée Français International d’Agadir a autorisé la création du Club MUN en 2015. Aujourd’hui composé de plus de 70 jeunes, collégiens et lycéens, le club se démarque par son activité régulière et son bureau ambitieux. Depuis le début de l’année, trois sessions MUN ont été organisées, avec, comme nouveauté, « le comité historique », dans lequel les délégués se penchent sur des questions majeures d’un autre temps, par exemple la crise de Cuba de 1962. Les sessions organisées durant ces premiers trimestres ont également vu le retour des comités bilingues, une opportunité de s’entraîner aux conférences internationales auxquelles assiste le lycée.

CONFÉRENCE LFIAMUN 2019-2020

Si les mini-sessions MUN du Lycée Français sont parfaites pour entraîner leurs participants, elles sont trop courtes avec trop peu de monde pour vivre pleinement l’expérience. C’est dans cette optique qu’est venue l’idée d’organiser une conférence internationale MUN à Agadir, au Lycée Français. Nommée LFIAMUN, la conférence se déroulera en fin d’année scolaire, au mois de mai, et réunira des lycéens de l’ensemble du Maroc, investis dans des projets MUN. Se déroulant sur deux jours, elle axera sa première édition autour de la thématique globale de la défense des Droits de l’Homme. Pas moins de 140 participants sont espérés pour cette première édition. Pour plus d’informations : lfiamunbureau@gmail.com.

Les élèves rédacteurs du Club Journal du LFIA :

Ouissal Ouada – Ait Hamou Halima – Antoine Medhi El Adib – Rhafiri Loujain – Adam Charef