LE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE D’AGADIR 2020-2024

LE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE D’AGADIR 2020-2024

Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le glorifie, prononcé à l’occasion du 44e Anniversaire de la Marche Verte, le 6 novembre 2019, a mis la ville d’Agadir au centre d’une Haute Sollicitude Royale dont les résultats commencent déjà à prendre forme au grand bonheur des Gadiris qui attendaient cette attention Royale depuis des décennies.

Quel grand moment que celui où Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature de la convention du Programme de Développement Urbain d’Agadir 2020-2024.

Deux ans seulement après le lancement de la déclinaison du Plan d’Accélération Industrielle à la Région Souss Massa, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné, ce 4 février, le coup d’envoi d’un Plan de Développement Urbain très ambitieux qui positionnera la ville d’Agadir parmi le peloton de tête des métropoles marocaines ayant bénéficié d’un plan de développement national. Agadir part ainsi sur les traces de Rabat, Tanger, Marrakech, Casablanca, Al Hoceima et des provinces du Sud. (Photo : MAP)

Le programme de développement de la Ville d’Agadir bénéficie d’une enveloppe de 5 991 millions de Dirhams et d’un délai de 4 ans pour sa mise en œuvre.

Transport, mobilité urbaine, essor touristique, espaces verts, patrimoine et amélioration du cadre de vie social, le programme de développement d’Agadir lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en ce mois de février 2020 transformera notre ville en métropole économiquement forte, répondant aux attentes des citoyens et des visiteurs en termes de qualité de vie. Il s’agit en effet de donner à la ville d’Agadir son statut de capitale de la Région Souss Massa et de la doter de l’infrastructure nécessaire à son attractivité. Après le PAI qui décline la Vision Royale d’industrialisation du pays, il est question aujourd’hui de l’écrin qui va accueillir cette vision.

Le PDU d’Agadir 2020-2024 se décline en 6 axes stratégiques :

AXE 1

RÉALISATION DE LA PREMIÈRE LIGNE DE BUS À HAUT NIVEAU DE SERVICE

Budget : 1 200 Millions de DH

Traversant la ville d’un bout à l’autre, la première ligne de BHNS reliera le Port d’Agadir à Tikiouine El Hajeb sur une distance de 15 km ponctuée de 35 stations de ramassage de passagers.

Cette première ligne desservira un axe stratégique passant par le quartier administratif de la ville, l’Avenue Hassan II, le Souk Al Had, l’Avenue Hassan Ier, le complexe universitaire Ibn Zohr et la Zone industrielle de Tassila. En plus d’apporter une solution idoine au transport urbain, la réalisation du BHNS s’accompagnera d’aménagement des abords de la ligne pour apporter une vraie valeur esthétique en termes d’aménagement et d’embellissement de la ville d’Agadir.

AXE 2

RENFORCEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DÉCONGESTIONNEMENT DE LA VILLE

Budget : 2 445 Millions de DH

Cet axe apporte deux autres excellentes infrastructures routières qui amélioreront l’accessibilité de la ville et conforteront sa vocation économique, notamment en reliant les zones industrielles au port de commerce d’Agadir.

La voie de contournement Aéroport Al Massira – Port d’Agadir

Totalisant une distance avoisinant les 25 km, la voie de contournement libèrera la circulation dense de l’actuelle voie périphérique d’Agadir. Cette nouvelle route sera agrémentée par : un échangeur au niveau de la route régionale 114, un échangeur au niveau de la route nationale RN11, un renforcement de la route reliant la Zone Franche à la voie de contournement sur 4 km et la création de trois nouvelles entrées vers la ville d’Agadir au niveau du Barreau Est-Ouest, du Grand Stade d’Agadir et du Port d’Agadir.

La Voie Express Port-Aéroport

L’actuelle voie express connaîtra un élargissement et une réhabilitation améliorant la qualité de circulation sur cet axe devenu un point noir de congestion. Reliant le Port à l’Aéroport d’Agadir sur 20 km, cette voie permettra l’absorption du trafic des heures de pointe et facilitera l’accès aux quartiers résidentiels de Hay Mohammadi, Al Houda, Tilila et Tikiouine. Son aménagement prévoit l’intégration de 11 trémies, ainsi que l’embellissement des abords et l’installation d’éclairage et de signalétique.

Le Barreau Est-Ouest

Déjà très emprunté par les usagers d’Agadir et les transports de voyageurs, l’axe du Barreau Est-Ouest connaîtra également des aménagements et embellissements, de même qu’un prolongement sur 2,5 km pour le relier à la première pénétrante de la voie de contournement. Ce projet permettra notamment de fluidifier et d’améliorer les conditions de transfert du flux touristique entre l’Aéroport Al Massira et la Zone Touristique.

Les entrées de la ville

Parce qu’elles constituent des carrefours majeurs de circulation, mais aussi une vitrine de l’identité de la ville, les entrées de la ville seront aménagées et mises en valeur au niveau d’Anza, Bensergao, Drarga et Tikiouine.

100 km du réseau routier urbain

Circuit de déplacement quotidien des citoyens de la ville, le réseau routier urbain d’Agadir a besoin d’une mise à niveau conséquente. Bonne nouvelle, il bénéficiera lui aussi d’un aménagement total de pas moins de 100 km de maillage routier et de ses artères principales : le Boulevard Mohammed V,  l’Avenue du Prince Héritier, les Avenues Laâyoune, Al Milaha, Omar Al Khiam, Mohammed Ikbal…

Les voies de proximité et les giratoires

Afin d’améliorer les connexions du centre urbain et l’accessibilité entre quartiers, plusieurs voies de proximité seront créées ou prolongées. Un certain nombre de voies existantes seront ainsi aménagées, notamment au quartier des abattoirs, à Hay Hassani, Hay Al Farah, Bensergao, Al Houda, Al Wifak, Jet Sakane… Un aménagement de 30 giratoires est également prévu à travers toute la ville.

Les parkings souterrains

Pour soutenir la fluidité de la circulation et désengorger le stationnement en ville, le projet prévoit la création de 2 parkings souterrains : au niveau d’Al Inbiaât avec une capacité de 600 véhicules et au niveau de Souk Al Had avec une capacité de 1000 véhicules.

Vidéosurveillance

Un système de caméras de vidéosurveillance sera installé pour sécuriser un ensemble de places, avenues et boulevards de la ville, en particulier la corniche du front de mer, le Boulevard du 20 Août, la Place Al Amal, la Place Al Wid, la Place Prince Héritier, l’Avenue Al Mouquaouama, l’Avenue des FAR, l’Avenue Cheikh Saadi, l’Avenue Laâyoune…

AXE 3

AMÉNAGEMENT URBAIN DE LA ZONE TOURISTIQUE D’AGADIR

Budget : 460 Millions de DH

Secteur économique majeur et historique de la ville d’Agadir, le tourisme bénéficiera d’une enveloppe conséquente pour booster son attractivité. La zone touristique toute entière profitera ainsi d’une rénovation et d’une mise à niveau profonde avec, notamment : aménagement de la corniche le long de 5 km, création d’équipements publics dont 1 centre d’information et un musée, aménagement des voies et entrées reliant la ville à la zone touristique, installation de panneaux de signalétique et d’information, aménagement des voies et trottoirs et réorganisation de la circulation, rénovation de l’éclairage public et festif, aménagement des espaces verts et des parkings, et aménagement de la Vallée des Oiseaux qui relie le centre-ville à la zone touristique, lui faisant jouer son rôle d’espace vert, de culture, de loisirs et d’écosystème naturel.

Il sera également question de proposer une offre de loisirs et de services le long de la corniche d’Agadir à travers 4 parcours thématiques : sport et bien-être, culture, loisirs, commerces.

AXE 4

PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS

Budget : 348 Millions de DH

Nul besoin de rappeler l’importance des espaces verts dans l’amélioration de la qualité de vie urbaine. La Ville d’Agadir enregistre un manque flagrant, aussi bien dans la qualité des espaces verts existants que dans la création de nouveaux espaces, au vu de l’évolution démographique. Le Programme de Développement Urbain de la ville d’Agadir apporte la juste réponse à cette carence pour le bonheur des habitants, des visiteurs et des touristes.

L’aménagement des espaces verts, places publiques et jardins de proximité totalisera une superficie avoisinant les 100 hectares, selon le programme suivant : aménagement du Parc urbain de Tikiouine sur une superficie de 28 hectares, aménagement du Parc Al Inbiaât sur une superficie de 25 hectares, restructuration et mise à niveau des Jardins Olhao et Ibn Zaydoune, et installation de mobilier urbain. Il est nécessaire ici de souligner le fait que l’arrosage de l’ensemble des espaces verts d’Agadir, y compris des golfs, fera appel à des eaux usées recyclées.

AXE 5

ÉDIFICATION DE LIEUX DE CULTE, PROMOTION CULTURELLE ET MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE

Budget : 663 millions de DH

De grands projets sont au programme de ce 5e axe, des projets qui marqueront l’histoire de la ville, en particulier au niveau de la protection et de la valorisation du patrimoine d’Agadir. Parmi les plus exceptionnels, citons la mise à niveau et la valorisation de la Kasbah d’Agadir Oufella comme patrimoine national et de l’humanité. D’autres réalisations ne manqueront pas d’attirer l’attention, notamment l’aménagement d’une place de la mémoire d’Agadir, la création d’un musée du patrimoine amazigh et d’un musée de la reconstruction de la ville d’Agadir dans l’ancien bâtiment de Bank Al-Maghrib, l’aménagement d’un ensemble de places et de bâtiments de la reconstruction, la création d’un réseau de lecture à travers l’ensemble des quartiers de la ville, d’une médiathèque, d’un centre culturel au quartier Founty et d’un centre d’éveil culturel et artistique, sans oublier la mise à niveau de notre Théâtre de Verdure municipal.

Le volet cultuel de cet axe verra aussi la réalisation d’une mosquée au Quartier Essalam, ainsi que d’un complexe religieux culturel au Quartier Founty.

AXE 6

RENFORCEMENT DES ÉQUIPEMENTS SOCIAUX DE BASE ET AMÉLIORATION DU CADRE DE VIE

Budget : 875 millions de DH

Le volet social occupe une place des plus importantes dans le cadre de la Visite Royale et dans le Programme de Développement Urbain présenté au Souverain. Il s’agira ainsi de mettre à niveau les quartiers sous-équipés, notamment Tikiouine, Aghroud-Bensergao et Taddart Anza Al Oulia, de réaliser une piscine olympique, 4 piscines semi-olympiques, une salle couverte omnisports, 4 salles de sport en équipes et 50 terrains de sport de proximité.

Le secteur de la santé bénéficiera de nouvelles infrastructures avec la réalisation d’un hôpital de jour, d’un centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires, d’un centre de rééducation, de 2 centres de santé pour les jeunes dans les quartiers d’Anza et de Talborjt et d’un hôpital de psychiatrie.

L’enseignement occupera aussi une place prépondérante dans ce programme avec la réalisation de 4 écoles primaires, de 4 collèges-lycées et la mise à niveau de plusieurs bâtiments de l’enseignement public.

Un projet réjouira particulièrement les professionnels du poisson, mais aussi les amateurs, avec la réalisation d’un marché aux poissons et de restaurants à l’entrée du Port d’Agadir. Toujours dans le domaine mercantile, plusieurs marchés connaîtront une modernisation avec la réalisation d’un marché à Anza Al Oulia, la mise à niveau du Marché Municipal central d’Agadir, du Marché Municipal de Talborjt et de celui de Tikiouine.