L’AVENIR S’ANNONCE RADIEUX POUR LA MÉDINA D’AGADIR

L’AVENIR S’ANNONCE RADIEUX POUR LA MÉDINA D’AGADIR

Voici venu le temps du dénouement pour la Médina d’Agadir, joyau architectural hors du commun qui a vu le jour il y a près de trois décennies dans notre ville. Tel un conte des temps modernes, la vie de la Médina a connu de multiples rebondissements, des moments de ferveur créatrice aux périodes de doutes et d’inertie. Finalement, comme dans toute belle histoire, la Médina voit aujourd’hui se refermer son premier chapitre sur un « happy end », une fin heureuse qui présage une suite des plus prometteuses à cette saga romanesque.

Ce formidable coup de théâtre, nous le devons à la Société de Développement Régional du Tourisme Souss Massa qui, au nom de son rôle de sauvegarde du patrimoine culturel et architectural de la région, a pris conscience de l’énorme potentiel de la Médina, tant pour son attrait touristique que pour ses possibilités d’animation pour la ville et ses citoyens. L’heure est aujourd’hui à l’optimisme pour la Médina d’Agadir et nous vous invitons ici à découvrir tout ce que l’avenir réserve à la merveilleuse cité et à ses visiteurs.

À l’aube de son ouverture en l’an 2000, la Médina se dévoila, merveille architecturale empreinte de l’identité puissante de son fondateur, Coco Polizzi

Revenons ensemble aux prémices de la création de la Médina, il y a près de 30 ans, pour faire la connaissance de son fondateur. Profondément charismatique, l’homme qui posa la première pierre de ce chef-d’œuvre architectural est alors déjà un maître-artisan et un créateur talentueux à la signature artistique reconnaissable. Issu d’une famille de bâtisseurs, Beato Salvatore « Coco » Polizzi, Sicilien né au Maroc, s’est toujours passionné pour l’architecture et l’histoire des antiques médinas du pays, gardiennes de l’histoire de la civilisation marocaine. Privée de sa vieille ville lors du séisme de 1960, Agadir a particulièrement touché le cœur de cet ancien gadiri qui a longtemps nourri l’ambition de recréer une médina pour elle. C’est donc animé d’une volonté surhumaine qu’il démarra les travaux de ce projet pharaonique en 1992, trouvant là une formidable matière pour exprimer ses talents. Ce père de famille, qui a fait du blanc son style vestimentaire, s’est alors investi corps et âme dans ce projet, entraînant femme et enfants dans cette aventure architecturale qui allait changer leur vie. À l’aube de son ouverture en l’an 2000, la Médina de Coco Polizzi se dévoila enfin, authentique merveille dotée d’une puissante identité, à l’image de son fondateur.

UN LIEU EMBLÉMATIQUE

Ceux qui ont déjà visité la Médina auront sûrement ressenti ce dépaysement qui nous saisit à seulement quelques minutes du centre urbain d’Agadir. Il y a d’abord le bien-être procuré par l’arrivée dans la forêt d’eucalyptus, puis la vue surréaliste des remparts ocre en pisé. Dès la porte d’entrée franchie, le visiteur ne peut que s’émerveiller devant tant de beauté qui offre nombre de points de vue aux objectifs des photographes et au regard des amateurs d’art et d’architecture. À l’intérieur, à l’instar des vieilles villes traditionnelles du pays, la Médina d’Agadir se déploie en méandres de ruelles, terrasses, cours intérieures et escaliers, coursives et galeries. Étendue sur quatre hectares et demi, la cité abrite aussi des boutiques-ateliers où l’on peut voir les créations artisanales se fabriquer, un restaurant marocain en plein air très apprécié des familles avec son parc de jeux attenant et un amphithéâtre où se succèdent événements, spectacles et festivals.

INSPIRATIONS MÉDITERRANÉENNES

Une promenade dans les ruelles de la Médina vous emmènera en voyage à travers les antiques cultures méditerranéennes qui interpellent notre mémoire collective, éveillant chez tous un flot d’émotions et d’émerveillement. Largement inspirée des architectures traditionnelles des kasbahs et ksour de notre région, la Médina d’Agadir recrée aussi l’esprit des anciennes villes impériales marocaines et ses références prennent encore leurs sources bien plus loin, des patios de Cordoue aux antiques palais assyriens. C’est en croisant leurs expériences et leurs origines que Coco Polizzi et ses artisans ont su créer ce mariage original et harmonieux qui mêle influences arabes, amazighes, andalouses, mais aussi grecques et romaines ou encore mésopotamiennes, avec toujours, pour point d’ancrage, la Mer Méditerranée.

La SDR du Tourisme Souss Massa construit un projet ambitieux pour la Médina d’Agadir

En acquérant la Médina d’Agadir en décembre 2019, la Société Régionale de Développement du Tourisme Souss Massa a fait un geste fort et créé l’événement. Il faut dire que tous les amoureux de cette œuvre architecturale espéraient voir une solution, voire un miracle se produire pour faire sortir le monument de son agonie financière et l’intervention de la SDR est venue à point nommé changer la donne. Pur produit de la régionalisation avancée, les Sociétés de Développement ont été créées pour structurer la gouvernance des moteurs économiques de la région sur la base de plans d’action et de feuilles de route bien définis.

Pour l’acquisition de la Médina d’Agadir, la SDR du Tourisme Souss Massa a procédé à une augmentation de capital de l’ordre de 17,5 millions de dirhams correspondant au montant d’acquisition de cet édifice.

Rappelons que la SDR est une société de développement local au statut de S.A., regroupant le Ministère de l’Intérieur, le Conseil Régional Souss Massa, le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Économie Sociale, la Commune Urbaine d’Agadir, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services Souss Massa et la Chambre Régionale de l’Artisanat.

LES AUTRES MISSIONS EN COURS DE LA SDR DU TOURISME SOUSS MASSA

Ses prérogatives couvrant l’ensemble du territoire du Souss Massa, la SDR a démarré son activité par les missions suivantes : la rénovation des infrastructures hôtelières de la ville d’Agadir ; la réalisation d’un kiosque d’information touristique à Agadir ; la réhabilitation de la Kasbah d’Aghennaj dans la Province de Tiznit ; l’aménagement de différents sites et circuits touristiques sur le territoire du Souss Massa et la promotion touristique digitale.

La Médina d’Agadir dispose d’un potentiel énorme pour constituer un produit attractif de premier plan

La SDR du Tourisme s’appliquera à positionner la Médina d’Agadir comme un site de visite et un lieu d’animation à forte valeur ajoutée pour la promotion de la Région Souss Massa. Elle veillera à mettre en valeur le site qui s’étend sur 4,5 hectares autour d’un réel patrimoine, et d’y programmer des activités culturelles en mesure de faire rayonner la richesse de tout le territoire du Souss Massa.

Différents circuits de visite seront ainsi proposés pour attirer une plus grande clientèle aux attentes et contraintes diverses. Par ailleurs, la Médina d’Agadir représente un réel potentiel d’animations et de spectacles pour les citoyens d’Agadir et une clientèle touristique en quête de divertissement et d’authenticité. En plus de places spacieuses pouvant accueillir des projets artistiques variés, la Médina d’Agadir dispose d’un théâtre d’une capacité de 500 places, idéal pour produire un panel d’animations pour la promotion des arts populaires emblématiques du territoire du Souss Massa et accueillir des événements artistiques programmés par la Médina ou par des tiers en quête de lieux authentiques.

Avec son cachet et son charme, la Médina est aussi un lieu enchanteur pour les productions cinématographiques. Elle a déjà accueilli plusieurs tournages dont l’inoubliable série de Ramadan 2015 « Alf lila wa lila » (Mille et une Nuits) ou encore le clip du boys band coréen Ateez « Treasure » et bien d’autres productions. La féerie des lieux contribuera donc grandement à développer cette activité.

Désireuse de créer un lieu de restauration authentique et représentatif de la spécificité du territoire et de la variété de sa cuisine, la Médina d’Agadir prévoit d’offrir aux résidents et aux touristes une table incontournable. Entre le restaurant marocain, le café maure, le petit et le grand Riad, la Médina d’Agadir se prépare à décliner une offre aux standards attendus par la station balnéaire d’Agadir et son ambition d’offrir le meilleur.

  • La Médina d’Agadir porte en elle une dimension muséale et une mission de sauvegarde et de transmission des techniques ancestrales artisanales.

Le projet de la Médina d’Agadir gardera sa mission première : sauvegarder le patrimoine culturel et architectural marocain en tant que témoin de sa richesse et de sa diversité.

Sous la direction artistique de Coco Polizzi, les ateliers de la Médina rouvriront leurs portes, permettant ainsi d’achever la construction et la décoration de la Médina et de proposer à la vente leurs productions artisanales. Les particuliers et professionnels pourront y bénéficier de prestations de décoration et visualiser en direct le travail minutieux des maîtres-artisans, les Maâlems. Adjacent au village, un musée sera entièrement dédié à l’artisanat régional et à son histoire, tandis que de nouvelles échoppes ouvriront leurs portes, offrant une multitude de produits, toujours empreints de culture régionale.